Rêverie des outre-mer

Retrouvez-moi le dimanche 4 décembre 2011 à l'Hôtel Lutetia (Paris) pour le deuxième concert de la saison Des mots et des notes. Au programme, plusieurs créations mondiales pour une rêverie des outre-mer.

Montréal - Septembre 2011- Ensemble In & Out – Faculté de Musique

Un petit mot sur la tournée que j’ai eu le plaisir de faire en compagnie de la comédienne Dominique Michel à Montréal. Nous avons reçu un accueil très chaleureux du public canadien.
Nous présentions notre concert-mélodrames  « Drame et divertissement ». Ce fut l’occasion pour nous de défendre la musique que nous aimons et de participer ainsi à la création canadienne de plusieurs mélodrames contemporains : œuvres de Alphonse Stallaert et François-Hugues Leclair.  Nous avons été invités par le musée "Maison Trestler" de Vaudreuil et par la Faculté de musique de Montréal.

Conjointement à ces concerts, j'ai donné une conférence à la Faculté de musique sur les liens qu’entretiennent la littérature et la musique. L'occasion de présenter aux différents compositeurs présents le concours de composition Pierre-Jean Jouve que j'ai créé avec Le Printemps des Poètes. Un entretien du poète Jean-Pierre Siméon a été projeté et j’ai pu longuement échanger avec l’assistance au sujet de la forme contemporaine du mélodrame et de la place de la voix parlée au sein d’un ensemble instrumental. J'ai terminé mon séjour par l'animation d'une classe de Maître autour de la mélodie française et du mélodrame à la Faculté de musique de Montréal.
Je tire un bilan très positif de cette première visite de qualité chez nos cousins canadiens !


En compagnie du compositeur Hugues Leclair et de la comédienne Dominique Michel

Marie-Laure Gobat, une céramiste franco-suisse à découvrir

Je vous invite à découvrir le travail de cette magnifique céramiste avec laquelle j'ai des projets de collaboration. Une des meilleures céramiste du moment qui a son atelier à Nîmes et qui propose une oeuvre remarquable et forte.      


"Comment combiner la matérialité de la sculpture avec la séduction du voile ? Comment une forme peut-elle envelopper, contenir tout en diffusant, se comporter comme une interface ? Comme s’il s’agissait d’évoquer à la fois la peau et son revers, de reproduire la densité d’un derme humain et sa respiration. La douceur que Marie-Laure Gobat appose à toutes ses créations met en défaut toute tentation de radicalité : Nulle lignes droites ou angles durs. Les perspectives de fils tendus arrimant quelques fois ses premières réalisations n’ont jamais recherché l’esprit de géométrie ni la froideur constructive. Les fils qu’elle tend s’évertuent bien mieux à restituer une traversée de l’espace en pointillés, à échafauder de fragiles chapiteaux pour la rêverie solitaire."
Frédérique Bodet, Extrait du catalogue de la biennale de Vallauris 2006

www.marielauregobatbouchat.com


(Photo : une oeuvre de la série "Résonance")
Lien direct sur le site de Marie-Laure Gobat en clicquant sur le titre de l'article.